Ethique Info

Accueil > Sport > Autarcie et confusions

C’est quoi le foot ?

Autarcie et confusions

Un sport joué avec les pieds ou comme des pieds ?

mercredi 30 juin 2010, par Picospin

Cette hypothèse existe si l’on se fie au contenu des déclarations enregistrées lors de l’audition des personnalités par la Commission de l’Assemblée Nationale.

La Ministre de la Santé s’est répandue en force détails sur les circonstances de sa rencontre avec les membres de l’équipe de France de football lors de la visite qu’elle a rendu à ce groupe et à son encadrement et entourage en Afrique du Sud. Elle n’avait pas commencé de se livrer à cet exercice périlleux que déjà le Président de la FIFA, jaloux de ses prérogatives s’est abattu sur la pauvre femme à l’allure d’un aigle se jetant sur sa proie et voulant protéger ses petits. Cette attaque frontale qui rappelait des épisodes de la guerre de 1940, évoquée par la presse anglaise après la défaite tragique de l’équipe de football nationale continue d’impressionner les observateurs qui se demandent, à juste titre quelles auraient été les conséquences d’une défense du pays si elle avait été aussi perméable et faible que le fut l’opposition de l’équipe d’Angleterre en foot. Nous parlerions tous allemand aujourd’hui , prétend un journaliste britannique échaudé par la faiblesse des lignes arrière de l’équipe anglaise. Pour ne pas être en reste, un joueur international de l’équipe de France oppose un démenti formel aux allégations de la Ministre qui n’a pu s’empêcher d’illustrer ses propos et ses descriptions sur le vif par la citation suivante : "J’ai vu une bande de jeunes désorganisés, vivant en complète autarcie". Reprenant cette phrase historique, le membre de la sélection nationale n’a pu s’empêcher d’ajouter " Actuellement, je ne vis pas en Autarcie mais en Afrique du Sud". Vrai ou faux, on ne le saura jamais comme il y a peu de chances que nous sachions un jour ce qui s’est dit en grand secret, rideaux fermés, comme s’ils pouvaient parler et révéler un grand secret, dans le bus qui avait eu l’insigne honneur de voir ses sièges recouverts par le partie postérieure sacrée des dignes représentants de la nation française. Impressionnée par l’autorité manifestée par le représentant d’une organisation sans doute plus imposante que l’ONU ou l’OMS avec lesquelles quelques frictions ont eu lieu il y a peu à l’occasion de la mascarade de la vaccination antigrippale dont les stocks ont fini dans les poubelles de pays riches tels que Monaco et Abou Dabi, notre Ministre s’est empressée de rassurer tout le monde sur les intentions droites et pures de ses supérieurs qui n’avaient nulle intention de prendre ni de vouloir partager le pouvoir. Ils resteraient disciplinés et n’interviendraient en aucun cas dans des affaires qui ne sont pas de leur ressort et au contraire empêcheraient toute action intrusive sur un sujet aussi noble et controversé que le football professionnel d’autant plus que l’argent ruisselle le long des filets des buts et ne saurait qu’être disponible pour faire le bien et sauver des corps blessés et des âmes délaissées, misérables et abandonnées. Ainsi, M. Blatter peut dormir sur ses deux oreilles dans de beaux draps blancs consciencieusement lavés en Suisse et rêver à son exceptionnelle carrière qui l’a amené au faite de la gloire et de la renommée. Pourquoi ? est une autre question à laquelle il est difficile de répondre devant les mystères et secrets pieusement conservés et protégés dans cette histoire à côté de laquelle l’Évangile n’est que balivernes.

Messages